lundi 19 septembre 2016

Nos Cadets aux Qualifications Région



Les cadets du Basket Paris 14 étaient engagés hier dans le tournoi qualificatif pour le championnat régional. Pourtant  bien lancés dans la compétition après avoir remporté leurs 2 premiers matchs, ils ont chuté en finale face à leur bête noire, le Stade Français.

A l’entame du match, impossible de départager les deux équipes. L’envie ne manque pas du côté du BP14, à vrai dire, l’équipe démarre la rencontre avec assurance, appliquant consciencieusement les consignes du coach, notamment sur le plan défensif. Seulement au retour des vestiaires, les efforts physiques fournis par les joueurs en première période pèsent sur leur niveau de jeu affiché. Entre des pertes de balles et un manque de réussite sur la ligne des lancers-francs, le Stade Français en a profité pour prendre l’ascendant sur le match. A 5 minutes du coup de sifflet final, l’écart est de 10 points. Les cadets triment, rament mais ne lâchent pas pour autant. Malgré leur acharnement à rattraper leur retard, le match se solde sur une victoire du Stade Français 48-36.




Toutefois, le BP14 peut encore décrocher sa place en région lors des brassages prévus en décembre. L’occasion pour Aymen et ses joueurs de concrétiser leur projet, car en maintenant plus de deux ans de coaching des cadets, l’objectif reste inchangé, accéder au championnat régional.

Pour mieux comprendre, Aymen explique comment il a construit ce groupe, et les ambitions qu’il a pour ses jeunes.



Depuis combien de temps as-tu pris en charge les cadets ?
A l’époque je coachais les juniors mais j’avais remarqué un groupe de jeunes qui jouait pour l’association sportive de leur collège. Je suis allé à leur rencontre, je suis parti les chercher et ça fait maintenant 2 ans que j’ai construit ce groupe, le but étant d’avoir une équipe solide et c’est ce qui s’est fait petit à petit.

Comment peux-tu décrire cette équipe ?
Je trouve que c’est une équipe très polyvalente, agressive et avec beaucoup de volonté. Il n’y a pas vraiment de place pour l’individualité puisque tous les joueurs apportent quelque chose au groupe. Ce qui est bien dans cette équipe c’est que tous les gars qui y jouent sont pratiquement tous dans le même lycée. C’est donc une équipe très soudée, aussi bien sur le terrain qu’en dehors. Ils sont vraiment solidaires les uns les autres. C’est un groupe qui vie bien, sans problèmes.

Peux-tu me présenter ce tournoi ?
C’est un tournoi qui s’est divisé en deux parties. Il y avait la première partie la semaine dernière où 7 équipes étaient engagées. Sur les 7 équipes il y avait 4 places pour la deuxième partie du tournoi, celle qui s’est déroulée ce weekend. La semaine dernière on avait fait 3 matchs, 3 victoires et aujourd’hui on fait 2 victoires sur 3 matchs et on perd face à notre concurrent direct qui est le Stade Français. Les joueurs ont fait le maximum mais il faut admettre qu’ils étaient au-dessus aujourd’hui, notamment physiquement. Il y a toujours une possibilité d’accéder au championnat régional puisqu’on ira au brassage.




Comment as-tu abordé ce tournoi en tant que coach ?
Dans un premier temps, c’était vraiment important pour moi de commencer à le préparer très tôt. Cette année j’ai eu l’avantage d’avoir des infrastructures mises à disposition par le club, ce qui nous a permis de commencer l’entrainement très tôt. Les joueurs étaient prêts. C’était aussi une revanche par rapport à l’année dernière puisqu’on n’était pas passé en région.

On a senti un relâchement en deuxième période… Comment expliques-tu cette défaite ?
Je pense que cette défaite est en partie due à la fatigue et au fait que les joueurs n’ont même pas mangé. Ils sont restés 2 heures sans jouer avant la finale et certains en ont profité pour faire une sieste donc forcément à la reprise on a peiné physiquement. Il faut dire aussi qu’il y a des jeunes dans cette équipe qui n’ont pas beaucoup joué en match… Ils apprennent le métier. Il fallait aussi gérer les problèmes de fautes, ce sont des choses à travailler. Je pense que ça viendra avec le temps. Il y a certes eu un relâchement défensif mais c’est avant tout de la fatigue je pense.



Qu’as-tu dit aux joueurs dans les vestiaires à la fin de la rencontre
Ce n’est jamais facile d’encaisser une défaite, les joueurs se sentent coupables et pensent qu’ils aurait pu mieux faire. Le principal message était donc de rester soudé et d’éviter tout reproche individuel. Dans le cadre d’une défaite comme ça, il n’y a pas grand-chose à ajouter. Je sais qu’ils ont donné leur maximum mais l’équipe d’en face était au-dessus aujourd’hui.

Vous visez donc les brassages…
Oui c’est notre objectif principal à présent. On veut cette place en région ! Contrairement à l’année dernière on n’a pas de soucis administratifs, tous les joueurs sont licenciés donc il ne devrait pas y avoir de problèmes. Mis à part le Stade Français on a battu tous nos concurrents directs. On a l’effectif pour gagner donc on va faire ce qu’il faut pour obtenir notre place en région.


Article et photos par Babacar

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire